A hauteur des yeux

Enfants écoutant une histoire assis sur une pelouse à Bâle

Dina Brenner partage son parcours et son expérience de la bibliothèque de rue

Bonjour ! Je m’appelle Dina, j’ai 33 ans et depuis avril 2016 je suis responsable du projet bibliothèque de rue à Bâle.

Je viens de Augsburg, une ville de Bavière. C’est là que j’ai appris à travailler avec des familles immigrantes dans un quartier multi- culturel. J’animais des activités de loisirs, j’ac- compagnais les personnes dans différentes démarches et j’aidais aux devoirs surveillés. Quand je suis arrivée à Lörrach, en 2013, cette manière de travailler me manquait. Mais c’est seulement à fin 2015 que je me suis décidée à chercher activement un projet similaire.

Par l’association « Benevol » j’ai fait connais- sance avec Christine Lindt. Elle recherchait alors une personne intéressée à poursuivre l’activité des bibliothèques de rue dans un quartier défavorisé de Bâle.

ATD Quart Monde m’a d’emblée plu, car le Mouvement n’est pas lié à une Eglise et parce qu’il y était question de dignité humaine. Mais que signifie la dignité ? Comment peut- on la sentir ?

Je veux travailler avec des enfants, mais pas dans une institution qui veut les influencer par l’éducation. Ce qui m’intéresse c’est de cultiver avant tout le vivre ensemble en liberté. Quand je m’adresse aux enfants, c’est toujours avec l’attitude : tu es pleinement et complètement accueilli et aimé tel que tu es.

Il arrive parfois qu’un enfant se comporte d’une manière qui dérange les autres enfants. Je me mets alors à son niveau, à hauteur des yeux, et regarde ce dont il a besoin. Le plus souvent, il a besoin d’être reconnu, entendu ou accepté. De cette façon, je montre aussi aux autres que cet enfant ne pensait pas à mal, mais qu’il ne sait pas encore communiquer son besoin d’une façon plus sereine, moins « dérangeante ».

Dans un tel quartier populaire différentes valeurs, croyances et attentes cherchent à co-exister. Les malentendus et les conflits arrivent alors facilement. Mon but est de créer un terrain d’accueil bienveillant qui per- met de créer des liens, de se parler et de grandir ensemble. La rencontre par le biais des livres est un moyen idéal pour cela.

Dina Brenner