Cet été, premier séjour à la maison de rassemblement à Treyvaux

Cet été, après le semi-confinement dû à la crise du Coronavirus, le centre national d’ATD Quart Monde peut enfin accueillir des séjours de quelques jours et en petits groupes. Des personnes touchées par la pauvreté, isolées, ou des familles, y sont attendues pour reprendre des forces après cette période oppressante. Le premier séjour a accueilli plus de 25 personnes autour du thème « création » du 28 juin au 3 juillet 2020. D’autres séjours suivront.

Premier jour

Alain a apporté deux tableaux représentant la maison de Treyvaux, une ancienne ferme, qu’il avait peints. Dans un texte intitulé  » De ma maison de l’horreur vers la maison du bonheur… « , il raconte comment, enfant, victime des mesures de coercition, il a vécu tant de difficultés dans les fermes où il a été placé. Alors, quelle émotion, quand il découvre qu’une ferme peut aussi être un lieu de ressourcement !

En ce premier jour, chacun des participant.e.s trouve un lieu où il se sent à l’aise, où il peut créer, peindre, faire de la poterie … Malheureusement, en raison du mauvais temps, c’est à l’intérieur que nous devons travailler majoritairement. 

Au rez-de-chaussée, l’atelier de peinture sur soie et de poterie prend spontanément place sous le regard bienveillant de Nicole et Chantal. Nicole a découvert ATD Quart Monde lorsque, petite fille, elle fréquentait le « Pivot Culturel Art et Poésie » installé en Basse-Ville de Fribourg en 1967.

Dans la chambre annexe, Christine travaille sur un grand vitrail et initie les personnes intéressées à cet art qui demande beaucoup de persévérance. A l’entrée de la maison, c’est Katharina qui aménage un atelier Arno Stern pour inviter au Jeu de Peindre.

Deux peintres et deux musiciens se retirent dans la grande salle de la maison, un ancien grenier. Là aussi naîtront bientôt des œuvres rayonnantes.

Le mardi soir 

Nous vivons un moment particulier. Simone Hohmann fait découvrir le documentaire de Daniela Wildi « J’étais un enfant qu’on ne voyait pas » auquel elle a participé, racontant son enfance. Un échange profond empreint de dignité a suivi. 

Le mercredi après-midi

La majorité du groupe part visiter le Musée gruérien à Bulle à la découverte des peintures imaginatives d’Antonio Bruni (jusqu’au 13 septembre 2020) : Peintures de la région de la Gruyère et de ses voyages en Grèce et en Inde. De quoi donner un nouvel élan à la créativité de chacun.

Jeudi

C’est autour d’une soirée de concert avec Clément de Farvagny que le groupe se retrouve. 10 chansons de son CD  » Le petit Clément  » résonnent avec beaucoup d’énergie, portées par ses expériences d’enfant placé. Dans les regards, une complicité s’échange rapidement, chacun ne sachant que trop bien de quoi il chante ! L’enfance volée.

À la fin de la semaine

Les amis des environs sont conviés pour découvrir les nouvelles œuvres nées dans ce lieu de paix et d’échange. Un très beau moment partagé avec toutes les générations !

L’adieu du vendredi après-midi émeut tout un chacun. Serge, resté si jeune malgré ses 80 ans, va rejoindre sa courageuse épouse, malade, avec des forces renouvelées. Laetitia s’envole avec ses 29 ans, assoiffée de retrouver près de chez elle des lieux culturels pour partager avec d’autres ses passions de musique ou de peinture sur soie. D’autres participants, eux aussi ressourcés, continueront à aller de l’avant.

Les séjours continuent !

La maison de rassemblement est nettoyée et désinfectée en profondeur car dès le dimanche soir, de nouvelles familles de la région de Fribourg et de Genève arriveront pour la deuxième semaine : un séjour « de respiration » pour des familles ayant vécu séparées de leurs enfants durant le temps long du semi-confinement. La semaine d’après, ce seront des jeunes intéressés aux questions liées à la pauvreté qui fouleront la terre de cette ancienne ferme pour l’embellir grâce au chantier programmé. Le chantier leur permettra aussi de découvrir les possibilités d’engagement dans le Mouvement ATD Quart Monde (prochain chantier : du 16 au 22 août et il reste des places). La maison de rassemblement à Treyvaux restera ainsi un lieu d’accueil et de ressourcement jusqu’à la mi-septembre 2020.

Noldi Christen

Article « Séjour de création 2019«