Décloisonnons

Image : copyright Ville de Bulle

Dans la ville de Bulle où nous habitons, nous remarquons que cette crise de Coronavirus a fait éclater le cloisonnement entre les associations. L’urgence de la situation a fait croître les liens entre acteurs de la solidarité et naître des initiatives communes, comme une plateforme hebdomadaire en visioconférence, rassemblant entre autres des services de la commune et du district, les « Agents sympas », la diaconie de la paroisse , le Lions Club, la jeunesse, des associations caritatives tel St Bernard du coeur, Caritas…

Au fil des rencontres, pour avancer dans sa réflexion, la plateforme a invité d’autres acteurs tels le service social et le service des curatelles. Nous avons été sollicités pour partager l’expérience d’ATD Quart Monde d’« aller vers les plus isolés» et de «  ne laisser personne de côté ».

Nous avons cherché ensemble comment atteindre ceux qui ne se manifestent pas. Face à la difficulté d’atteindre celles et ceux qui en auraient le plus besoin, la plateforme a fait appel à la presse locale pour inviter la population à être attentive à son voisinage.

Des jeunes ont souhaité lancer un échange de vidéos  sur ces questions :

« Qu’est-ce qui nous tient en vie ?
Comment on va ressortir de cette pandémie ?
Qu’est-ce qu’on a vécu de positif ? De quoi j’ai envie ? »

Nous espérons que ces questions pourront nous mettre en route vers la Journée mondiale du Refus de la misère, le 17 octobre prochain.

Jean-Paul et Caroline Petitat, Bulle