Interview de Kerralie Fragnière au sujet de la collaboration entre « eikonLAB » et ATD Quart Monde

Kerralie Fragnière, 21 ans, étudiante en 4ème année à « eikon » a participé à la mise en place d’une communication visuelle pour lancer le compte Instagram du Mouvement Suisse. Au cœur de cette collaboration avec « eikonLAB » se trouvait la campagne du 17 octobre, Journée mondiale du refus de la misère, sur la thématique des maltraitances institutionnelles, développée à partir de citations récoltées dans le cadre du projet « Pauvreté-Identité-Société »

Kerralie, tu es étudiante à « eikon », l’école professionnelle en arts appliqués à Fribourg. En quoi consiste ta formation ?

Je fais un CFC en tant qu’Interactive Media Designer, métier anciennement appelé concepteur multimédia. On s’occupe de tout ce qui tourne autour de la communication visuelle au travers du son, de la vidéo, de l’animation, d’internet, du graphisme, etc. Personnellement, je suis passionnée de Motion Design, soit d’animation 2D.

Notre collaboration a eu lieu dans le cadre de « eikonLAB ». Peux-tu nous expliquer plus précisément ce que c’est ? 

Notre 4e et dernière année se déroule au travers de différents stages de plusieurs mois en entreprise. L’un d’eux se fait à « eikonLAB », une structure associée à l’école qui fonctionne comme un atelier  Recherche & Développement  dans lequel on développe des projets en collaboration avec des partenaires professionnels.

C’est une grande chance de pouvoir travailler sur des projets du monde professionnel durant vos études, mais j’imagine aussi une grande responsabilité ?

Effectivement. Les trois années précédentes, on travaillait principalement sur des mandats fictifs pour développer nos connaissances et notre book personnel. Au LAB, c’est la première fois qu’on a affaire à de vrais mandats et nos professeurs attendent de nous une certaine rigueur dans notre travail.  

eikonLAB

Si j’ai bien compris, vous pouvez choisir entre plusieurs projets. Pourquoi ATD Quart Monde ? 

En entrant au LAB, on nous propose une liste de projets à faire par groupe de deux ou trois personnes. On note les travaux qui nous intéressent le plus, et les professeurs se chargent de nous départager. Le projet pour ATD Quart Monde a tout de suite retenu mon intérêt. Il s’agissait de créer une communication visuelle pour le lancement du compte Instagram @atd_switzerland, ainsi que de créer un concept accrocheur pour le 17 octobre, Journée mondiale du refus de la misère. Je me suis alors dit que mes deux collègues et moi pourrions faire des choses fun… Et c’est ce qu’on a fait !

Connaissais-tu ATD Quand Monde avant ?

Absolument pas, mais je suis ravie d’avoir fait votre connaissance et d’en savoir plus sur l’association et la cause défendue. 

Aujourd’hui, qu’évoque la pauvreté pour toi ?

Après notre collaboration avec ATD Quart Monde, j’ai retenu que la pauvreté est une situation qui peut arriver à tout le monde, et que beaucoup plus de personnes sont touchées par cette problématique en Suisse que ce que l’on croit. Contrairement à ce que je pensais, la pauvreté est très souvent invisible.

As-tu vécu des difficultés à t’immerger dans le projet avec ATD Quart Monde ?

Une difficulté était la manière de communiquer sur la thématique des «maltraitances institutionnelles» :  le choix des mots était très important ; c’était un peu comme apprendre un nouveau vocabulaire.
Mes collègues et moi souhaitions absolument créer une communication créative et légère. C’était un vrai défi de transposer la problématique de la pauvreté au travers de cette tonalité, mais je pense que le challenge a été réussi. 

Qu’as-tu appris durant la collaboration avec ATD Quart Monde ?

J’ai appris énormément de choses sur la pauvreté. J’ai aussi réalisé ma première communication visuelle Instagram. De plus, c’était mon premier projet en relation directe avec le client, à savoir votre Mouvement.

Que peut faire ATD Quart Monde pour te garder en lien avec nous ?  Sais-tu, par exemple, que nous organisons des stages « découverte » ou « des chantiers jeunes » au Centre national à Treyvaux ? 

J’ai découvert plusieurs des activités organisées au travers des photos partagées sur @atd_switzerland. L’ambiance et la cohésion entre les gens ont l’air super. Peut-être que je participerai une fois pour rencontrer de nouvelles têtes !

Merci d’avoir pris le temps de ce retour sur la collaboration « eikon » – ATD Quart Monde et un tout grand merci aux étudiants et professeurs pour leur soutien précieux dans le lancement de notre compte Instagram. Nous espérons avoir l’occasion de poursuivre notre collaboration avec « eikon » avec de nouvelles volées d’étudiants. A toi Kerralie, nous te souhaitons une bonne entrée dans ta vie professionnelle !

C’était un grand plaisir de travailler avec vous. Ensemble, malgré nos visions et intérêts différents, nous avons construit quelque chose de vraiment bien ! J’espère que vous n’hésiterez pas à recontacter eikon pour de nouveaux projets.