Agir tous pour la dignité (11 court-métrages)

Portraits de personnes engagées et d’actions innovantes. Les 11 courts-métrages sont en langue locale, sous-titrés français/allemand et d’une durée moyenne de 30 minutes chacun.

Les courts-métrages sont un apport précieux à la question : comment entrer dans son histoire ? Y mettre des mots, trouver un langage, chercher à donner sens, construire sa vie à travers et par ses conditions existentielles, personnellement et avec les autres.

République Centrafricaine

Au cœur de la survie quotidienne et des violences déchaînées par les conflits, des jeunes se mobilisent dans leurs quartiers et villages au risque de leur vie pour rassembler des enfants et leurs parents, autour d’un partage du savoir, véritable outil de «désarmement».

Haïti

Après le tremblement de terre de 2010, l’école « Graines d’espoir » à Port- au-Prince est le fruit d’un formidable engagement d’enseignantes haïtiennes qui dans leur rencontre avec les familles du bidonville de Grand Ravine retrouvent le sens de leur métier : Bâtir une école qui réussit avec tous les enfants.

USA

Héritiers du courage comme du silence imposé à leurs ancêtres, des habitants de quartiers où la pauvreté fait rage tissent une solidarité avec des acteurs au sein des Nations Unies, convaincus que le monde se libérera de la misère le jour où les plus pauvres existeront dans la pensée des autres.

Pérou

D’un quartier périphérique de Lima jusque dans une communauté de montagne aux alentours de Cuzco, des jeunes, certains devenus parents, expliquent ce qui fait qu’aujourd’hui ils s’engagent pour plus pauvres qu’eux.

Bolivie

A la rencontre d’habitants parmi les plus pauvres d’une communauté de l’Altiplano et de quartiers de El Alto, à plus de 4’000 m d’altitude, pour découvrir ce qui leur permet de sortir du silence, de construire et faire reconnaître leur savoir d’expérience, et de s’engager.

Monde chinois

A Taipei

Un Séminaire rassemble des acteurs du monde social, académique et politique autour du lien entre pauvreté et placements extra-familiaux : Là où les parents en situation de grande pauvreté sont reconnus et soutenus dans leurs espoirs et efforts, un « renouement familial » (comme disent les membres du Mouvement au Burkina Fasso) devient possible.

A X’ian

Le philosophe Chen Yue Guang analyse la pensée et l’action de Joseph Wresinski. Selon lui, la question des plus pauvres constitue un miroir pour toute société et en cela la pensée Wresinski offre un point de rencontre entre les différentes civilisations.

Liban

Dans leur quartier de Nabaa, porte d’accueil d’une grande partie des réfugiés, des habitants ont fondé Beitouna (Un Toit). Ils témoignent ainsi d’un vivre ensemble possible entre populations de différentes réalités sociales, culturelles et religieuses.

France

Normandie

Avoir un nom et en être fier, se lier pour bâtir sa pensée, défendre les droits de tous, offrir le Mouvement ATD Quart Monde aux plus pauvres qui en sont la raison d’être, telle est la marche incessante d’une militante, Martine le Corre, depuis sa rencontre avec Joseph Wresinski quand elle avait seize ans. Colloque international à Cerisy : dialogue entre des personnes ayant l’expérience de la grande pauvreté et des universitaires sur «ce que la misère nous donne à penser avec Joseph Wresinski». Les uns et les autres expriment leur co-responsabilité pour bâtir un croisement des savoirs qui ouvre à de nouvelles solutions dans la lutte contre la pauvreté. Créteil, banlieue parisienne : dans la cité des Sablières au moment de sa destruction, des habitants s’expriment et se mobilisent pour résister face à l’oubli.

Suisse

Basse-Ville de Fribourg

A la rencontre de Nelly Schenker qui y est née et de son combat mené au coeur de son pays et jusqu’à l’ONU, combat retracé aujourd’hui dans son livre : « Une longue, longue attente ». A 64 ans, Jean-Marc Schafer partage le savoir que la pauvreté lui confère et le conduit à vivre les défis de l’amour et de la paix.

Réalisation et édition d’un Webdoc et d’un coffret USB « Agir Tous pour la Dignité »

Historique du projet

Entre 2016 et 2018, une équipe film, en lien avec des membres d’ATD Quart Monde, a été à la rencontre de personnes et familles en situation de grande pauvreté et de personnes engagées dans la durée à leurs côtés. La confiance déjà existante a permis à l’équipe film de prendre part à des rencontres faites de réflexions personnelles et de dialogues collectifs profondes et libres.

De Suisse en Haïti, de la République Centrafricaine aux USA, du Liban à Taïwan, de France en Bolivie, à travers leurs expériences de vie, dans des réalités différentes mais toutes liées à une grande pauvreté héritée de génération en génération, les personnes rencontrées livrent des savoirs d’expérience et un regard inédits sur :

  • ce qui est essentiel pour pouvoir garder malgré tout courage et confiance 
  • ce qui a permis de rompre le silence qui entoure la misère faite d’injustices et de violences à travers le temps ?
  • ce qui fait que des personnes en situation de grande pauvreté et d’autres qui n’ont pas cette expérience arrivent à penser et agir ensemble pour éliminer la pauvreté.

A partir de 300 heures de tournage en différentes langues : sango, créole haïtien, arabe, mandarin, anglais, espagnol, français, suisse-allemand, se sont réalisés et seront regroupés dans un coffret USB :

  • 1 film documentaire long-métrage de 98 minutes : QUE SOMMES NOUS DEVENUS
  • 11 courts-métrages, chacun de 30 minutes : Portraits de personnes engagées et d’actions innovantes.

But du coffret USB

  • permettre à ce que  l’intelligence et les savoirs d’expérience des plus pauvres puissent circuler et abaisser les frontières de l’ignorance qui génère préjugés, discrimination et exclusions
  • susciter des nouvelles vocations dans la lutte contre la grande pauvreté
  • promouvoir des espaces de co-formation et de réflexion entre les personnes en situation de grande pauvreté et des acteurs du monde culturel, universitaire, social, politique, spirituel et de l’information.

Public ciblé 

  • les habitants des communautés, des quartiers et des villages qui ont participé dans ce projet et à qui cette « récolte » revient en premier
  • les pays où l’équipe film a tourné et l’ensemble de la communauté internationale pour faire connaître et reconnaître des expériences et des engagements inédits et encore trop souvent invisibles dans nos sociétés
  • les jeunes de tout horizon et de tout pays pour qu’ils y puisent des motivations et courages pour s’engager et agir en faveur de la dignité humaine, la paix et le respect de la terre.

Résultats espérés

  • de nouveaux engagements dans la durée aux côtés des personnes et familles en situation de grande pauvreté en Suisse et ailleurs dans le monde
  • de nouveaux engagements dans la lutte contre la pauvreté au sein de la société civile, des institutions étatiques et de la Communauté internationale pour réaliser l’objectif  du développement durable fixé par les Nations Unies pour éliminer la pauvreté : « Ne laisser personne de côté » 
  • de nouvelles sources audio-visuelles : par les 300 heures de rush qui seront 
  • déposées au Centre International Joseph Wresinski, lieu de mémoire et de recherche autour de la grande pauvreté dans le monde.

Le projet n’est pas encore totalement financé

Nous recherchons encore 21’500.-

Sur un budget total de quelque CHF 300’000.–, comprenant tournages, montages, post-production film et vidéos locales, diffusion en coffret DVD
et Webdoc, CHF 100’000.– proviennent de l’Association d’Éducation et d’Entraide sociales franco-suisse, du diocèse de Bâle, de l’évêché de
Lausanne, Genève et Fribourg, du Service culturel de la Ville de Fribourg, de nombreux donateurs privés, dont des chefs d’entreprises, de la Fondation de Bienfaisance de la Banque Pictet et de la Fondation Clorivière. Le reste a été couvert en grande partie par les personnes engagées pour ce film qui ont accepté un salaire solidaire et par ATD Quart Monde.

Le Mouvement cherche encore des appuis financiers extérieurs pour 

finaliser son budget en vue de la dernière étape en 2019.

Rappels des étapes :

  • 2016 – 2017 Tournage dans les différents lieux
  • 2018 Montage, mixage, étalonnage, sous-titrages, édition du film long-métrage (FR/DE)
  • 2019 Montage, mixage et étalonnage des court-métrages (Studio Trinipix GmbH, Berne)
  • 2019 Juin Édition du coffret DVD (en langues locales et sous-titrages FR/DE)

Latest news