Solidarité en situation de crise


Le Mouvement ATD Quart Monde participe aux efforts du pays à relever les défis de la pandémie du coronavirus en ne laissant personne de côté. Nous sommes tous appelés dans les périodes à venir, non seulement à prendre conscience des conséquences à court terme de la crise sanitaire, mais aussi à être vigilants afin de ne pas oublier son impact sur les personnes déjà touchées par l’exclusion sociale à cause de la pauvreté :

  • Familles dont des enfants sont placés en institution, dans l’impossibilité de voir leurs enfants,
  • Personnes dépendantes de services qui ferment, coupées de soutiens
  • Personnes sans logement fixe, restriction de lieux où se rendre
  • Personnes en coupure d’abonnements téléphoniques, sans ordinateur, privées de contacts sociaux

Appel pour les prochaines semaines:

1. Maintenir les liens
Mobilisons nos forces pour maintenir la communication, la présence et l’attention à celles et ceux qui sont encore plus confinés dans une situation d’exclusion, à cause de la pauvreté.
Apprenons à connaître leurs expériences et leurs stratégies pour faire face et veillons à ce que leurs préoccupations soient entendues.

2. Partager les situations et attentes
Écrivons les situations que nous vivons ou entendons, les attentes des personnes exclues des mesures prises par le gouvernement afin de les communiquer au pays et de contribuer ainsi à des améliorations à long terme qui permettent d’affronter cette crise avec dignité.

3. Construire l’après-crise
Après l’épidémie, que va-t-il se passer ? Cela ne peut pas reprendre comme avant ! Dans ce débat, nous voulons nous engager avec force pour que la voix des familles les plus pauvres soit sollicitée, entendue, pour que leur expérience soit prise en compte. Réfléchissons ensemble à des questions importantes que nous pose le mouvement international ATD Quart Monde.

C’est pour cela que nous vous proposons les actions suivantes:

Plus sur ce sujet: