Aux Volontaires 2, écrits et paroles, mars-mai 1967 (relié) de Joseph WRESINSKI

14.00CHF

Editions Saint Paul-Quart Monde. 148 pages. 1994

Catégories : , Étiquettes : ,

Description

« Joseph […] était né misérable et humilié […]. Il savait trop que les misères accumulées les unes sur les autres se multiplient par dix. Celles des corps comme celle des âmes. Ce qu’il fallait, disait-il, c’est non seulement soulager la misère mais la détruire. […]
Joseph était un accoucheur d’hommes debout, libres, dignes, capables de prendre en main leur avenir, en somme constructeurs de leur propre salut, temporel et éternel. »
– Extraits de la préface de l’abbé André Depierre, prêtre ouvrier

 

 » Si les pages que nous sommes appelés à lire rendent un son aussi clair et droit, c’est parce qu’elles vérifient, une fois de plus que « Les plus pauvres sont nos maîtres » […]. Qu’on le veuille ou non et cela vaut pour tout, il y a un pacte entre la vérité et l’expérience de vie des plus pauvres […].
C’est toujours à partir de la vérité d’une situation concrète qu’il aborde la réflexion pour aussitôt l’approfondir sous l’angle de la plus haute vocation et remonter à l’essence des choses […].
Nous sommes donc plongés là au coeur du problème humain et de la destinée de l’homme. Le Père Joseph nous fait saisir que ce n’est pas seulement sa chair, son temps, sa vie que la misère disloque en l’homme, mais jusqu’à son coeur et son âme. »
– Extraits de l’introduction de Georges-Paul Cuny, écrivain