17 octobre Simone Veil

Le mouvement en Suisse

1957

Création de l’association « Aide à toute détresse » à l’origine d’ATD Quart Monde par Joseph Wresinski et les familles du bidonville des sans-abris de Noisy-le-Grand en région parisienne. Des jeunes suisses, en solidarité, les rejoignent également.

1965 

Création de l’association suisse Aide à Toute détresse (devenue plus tard Agir Tous pour la Dignité) et ouverture d’un secrétariat permanent à Berne.

Les premiers volontaires permanents suisses qui ont rejoint le bidonville de Noisy-le-Grand retournent en Suisse pour y bâtir le Mouvement ATD Quart Monde.

1967

Transfert du secrétariat d’ATD Quart Monde Suisse de Berne à Treyvaux (Fribourg), dans une ferme. Naissance du secrétariat national et accueil, pour des semaines de vacances, de familles très pauvres de France, Belgique, Grande-Bretagne, puis de toujours plus de familles suisses.

1969

La détection de lieux de misère à Zürich, Bâle, Genève et à Fribourg, mène à la mise en place de deux « Pivots culturels » (projets pilotes d’ateliers créatifs avec les enfants) en Basse-Ville de Fribourg et dans une cité d’urgence à Bâle.

1975

Premières rencontres nationales de formation regroupant des familles en grande pauvreté et des personnes d’autres milieux. Ces échanges sont à l’origine des « Universités Populaires Quart Monde » en 1983.

1979

Année internationale de l’Enfant durant laquelle le « Bus de la Solidarité » d’ATD Quart Monde rencontre en Suisse plus de 2’000 enfants dans des quartiers défavorisés. Le Mouvement est reçu avec une délégation d’enfants par le Président de la Confédération, M. Hans Hürlimann.

1984

Parution du livre « Des Suisses sans nom » qui révèle une Suisse méconnue où la misère vit exclue et les personnes la subissant demeurent sans droit d’exister dans l’un des pays les plus riches. Dorénavant ATD Quart Monde est inscrit sur la liste des organisations participant aux consultations législatives fédérales.

1986

A Genève, devant les instances des Droits de l’Homme des Nations Unies, Joseph Wresinski introduit l’idée que la grande pauvreté est une violation de l’ensemble des Droits de l’Homme. Cela conduira à l’adoption des Principes directeurs « Extrême pauvreté et Droits de l’Homme » en 2012 par le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

1987, 17 octobre 

Première Journée mondiale du refus de la misère au Trocadéro à Paris où 100’000 défenseurs des Droits de l’Homme, dont une grande(nombre exact?)délégation suisse d’ATD Quart Monde, se sont unis contre la misère. Joseph Wresinski y inaugure une dalle à l’honneur des victimes de la faim, de la violence et de l’ignorance. En 1992, le 17 octobre sera reconnu par l’Assemblée générale des Nations Unies Journée mondiale du refus de la misère.

1988

Session de travail « Pour une lutte globale contre la pauvreté » au centre d’ATD Quart Monde à Treyvaux avec 80 responsables du monde politique, administratif et associatif de Suisse.

1996

Le 27 septembre au centre national à Treyvaux. Matinée de travail entre une délégation du Mouvement et la Cheffe du Département de l’Intérieur, Mme Ruth Dreifuss, accompagnée d’une dizaine de membres d’autorités de cantons et de villes.

2003

Une délégation du Mouvement participe activement à la première Conférence nationale sur la pauvreté. Elle demande un Plan national de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

2007

Le 17 octobre, 80 délégués, enfants, jeunes et adultes rencontrent la Présidente de la Confédération, Micheline Calmy- Rey à Berne. 1’500 personnes participent à la Commémoration de la Journée mondiale du refus de la misère sur la place fédérale.

Inauguration du nouveau Centre national d’ATD Quart Monde à Treyvaux (Fribourg), terre d’identité pour les plus pauvres et de construction d’un savoir émancipateur au bénéfice de tous.

2008

Elaboration d’une Stratégie nationale contre la pauvreté par le Conseil fédéral. Un rapport est demandé à ATD Quart Monde Suisse sur la participation et l’accès aux droits des plus défavorisés.

2013 (11 avril)

Reconnaissance des violences infligées aux « victimes de mesures de coercition à des fins d’assistance » par le Conseil fédéral et point de départ d’un travail historique approfondi sur cette page difficile de l’histoire suisse. Dans cette dynamique ATD Quart Monde a mis en place la dynamique un groupe de recherche « Chercheurs d’histoires pour l’avenir des enfants ».

2015

Actions d’ATD Quart Monde Suisse : à Yverdon-les- Bains avec « l’art dans la rue » tout au long de l’année ; à Martigny lors du «Festival des cinq continents» ; à Porrentruy avec l’exposition «Artous» ; à Fribourg le 17 octobre et lors de la Saint- Nicolas. Ces activités culturelles destinées aux enfants et aux adultes font partie des actions régulières d’ATD Quart Monde. Elles permettent d’expérimenter la participation à la vie en société à partir des forces de chacun.

2016

3ème Conférence nationale de lutte contre la pauvreté dans le cadre du Programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté 2014-2018. Une délégation de 20 membres d’ATD Quart Monde y participe avec une intervention en plénière intitulée « Mettre en œuvre le droit à la participation pour tous ».

2017

Création du théâtre musical « Couleurs cachées ». Rencontre d’une délégation du Mouvement avec la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga au centre national d’ATD Quart Monde et allocution de cette dernière lors de la première du spectacle à Treyvaux.

2017 marque plusieurs anniversaires dont les 50 ans d’existence du Mouvement ATD Quart Monde en Suisse. Nous poursuivons la dynamique : rompre le silence sur la violence de la grande pauvreté et l’atteinte aux Droits de l’Homme.

A travers le spectacle musical « Couleurs cachées », nous voulons générer une mobilisation citoyenne pour refuser la misère et bâtir la paix.

2018

Sortie du film documentaire « que sommes-nous devenus »

2019

  • Mise en route du projet financé par le Département de l’Intérieur « Pauvreté-Identité-Société»
  • Implantation du Mouvement en Suisse orientale à Rorschach (SG)
  • Sortie du livre traduit de l’allemand de Nelly Schenker « Une longue, longue attente » et tournée de rencontres lectures à travers la Suisse
  • Tournée de « La route de l’exposition »