Retour sur la Journée mondiale du refus de la misère – 17 octobre

photo : Le kiosque à musique à Bulle

Bulle

Pour la quatrième année consécutive, une animation d’une heure avec plusieurs associations et citoyens a été préparée au kiosque à musique à Bulle, autour de chants, de témoignages, d’un rap écrit et interprété par un jeune, du conte du petit colibri et d’un geste en lien avec les gouttes d’eau: et moi, quelle goutte puis-je apporter aujourd’hui pour changer la situation ? La rencontre s’est poursuivie autour d’un thé ou chocolat chaud avec pâtisserie (emballée!) offert par des étudiants de l’Institut Glion.

Des personnes témoignent :

Depuis l’utilisation marquée de la communication virtuelle, la rapidité de la parole a dépassé le temps de la réflexion. Souvent le préjugé s’impose au détriment de l’échange équitable. On projette sa vérité sur la vérité de l’autre. Et du coup on ne s’écoute pas. On regarde le look, on se base sur les « on dit » avant de faire connaissance avec les personnes.

Comment agir ?
Le bénévolat ce n’est pas que des grandes choses. Les petits gestes comptent. Ecouter 5 minutes quelqu’un, rendre un petit service, accompagner une personne dans son chemin de vie. C’est ça qui permet d’apprendre à connaître la personne et à se connaître soi-même. Chacun possède une vérité, et pas seulement des problèmes.

Le parc Saint-Paul est un lieu de rencontre. Cet été, il a accueilli pour la quatrième année consécutive, des activités (yoga, jeux, goûters) qui mélangeaient des jeunes, des enfants, des familles, des gens de tous les âges. Cela a permis aux habitués de se sentir intégrés par l’esprit positif amené par ces activités. Se retrouver entre personnes différentes dans des activités simples et gratuites ouvertes à tous. Elles ont permis de faire connaissance, de discuter du plus bas au plus haut de l’échelle sociale, d’éloigner la peur de l’autre, le malaise, et d’amener la joie de vivre.

Genève

17 octobre à Genève sous forme de jeux aussi : Ensemble, on est plus fort!

Le 17 octobre 2019, des enfants de Suisse ont rencontré Madame Marina Carobbio Guscetti, alors présidente du Conseil national, au Palais fédéral à Berne. Ils lui ont partagé les difficultés de grandir dans des conditions d’insécurité dues à la pauvreté, aux placements extra-familiaux ou à la guerre. Ils ont dit à quel point il est important pour eux d’être solidaires et de lutter contre les injustices.

A la suite de cette rencontre, les enfants ont manifesté le désir de prolonger cet échange.C’est ainsi qu’à la Maison Joseph Wresinski à Genève – à l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre 2020 – les enfants ont consacré un temps à la préparation de la seconde rencontre avec Mme Carobbio prévue le 24 octobre prochain au siège national d’ATD Quart Monde à Treyvaux.

Malheureusement ce rendez-vous a dû être annulé en raison des nouvelles mesures demandées par le Conseil fédéral en date du 18 octobre 2020.

Dans le monde

Commémoration virtuelle de la Journée internationale des Nations Unies pour l’élimination de la pauvreté. 48 min. sous-titré français.


Haïti

Le 17 octobre est une date importante pour Haïti et pour le monde. 

  • Elle marque l’anniversaire de l’assassinat de Jean-Jacques Dessalines en 1806, Père fondateur de la Nation Haïtienne contribuant tant pour la fin de l’esclavage. 
  • Pour l’ONU cette journée est décrétée une «Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté ».

Cette émission, animé par Brother Tob « Radio Télé Solidarité » a été préparée avec des personnes qui sont intervenues depuis la Suisse – Rorschach (Agnès D), Thal (Rene E) Winterthur (Paola I) – depuis la France (David C), et depuis l’Afrique – Cameroun (Marcelline M.) et Burkina Faso (Florent B.) – en vue de communiquer un message sur le refus de la misère.

Radio tele solidarité

L’émission de 90 min sur YouTube:

Chanson traduite en haïtien (parole de J. Wresinski), mise en musique et interprétée par Jean-François Gay