Un week-end pour découvrir le Mouvement

Centre international Joseph Wresinski

Un long week-end de 30 novembre au 3 décembre 2019 a marqué les esprits d’un groupe d’amis et d’alliés d’ATD Quart Monde Suisse venus du Valais et du Jura à la découverte du centre international du Mouvement aux portes de Paris. Stéphane Privet nous en parle.

Lorsqu’Anne-Claire Brand, volontaire permanente en Suisse, m’a demandé si je serai intéressé à me joindre au groupe d’alliés du Jura pour un week-end « découverte du Centre International d’ATD Quart Monde », mon épouse et moi-même avons répondu sans hésiter par l’affirmative. Nous avons pensé que partir sur les traces historiques d’ATD Quart Monde pourraient nous permettre d’accroître notre connaissance et notre compréhension du Mouvement. Pour tout cela et pour sûr, nous n’avons pas été déçu ! 

Le week-end a débuté au Centre International d’ATD Quart Monde à Méry-sur-Oise, où nous avons été accueillis chaleureusement dans une grande bâtisse campagnarde qui fût un ancien couvent. Un groupe de jeunes venu d’Irlande et d’Allemagne se sont joints à nous.

La journée de samedi a débuté par une présentation individuelle de chacun à travers un objet qu’il avait apporté. Puis, Jean, volontaire permanent, nous a guidé et accompagné pour la visite du Centre International. La création en mosaïque autour du thème de l’accès à l’eau potable dans le monde, qui est un problème actuel très grave, nous a tous interpellé car l’eau est un bien commun à toute l’humanité. Le mur du courage nous a impressionné également avec ses 497 carreaux réalisés par des personnes venues en visite du monde entier au Centre International. On peut y voir des dessins, des noms, des inscriptions : « Osons la nouveauté », « Tous unis contre la misère », « Nous pensons toujours à vous » … 

Toute proche, la chapelle avec sa salle ouverte aux personnes de toutes croyances spirituelles surplombe la tombe de Joseph Wresinski. A l’extérieur, une roue du dharma bouddhiste riche en symbolisme a été offerte au Mouvement International en 2000 et au centre du jardin des délégués du Mouvement ont planté en 1989 un arbre majestueux :  Le cèdre de toutes les terres. Au pied de ce cèdre qui n’a pas fini de croître, chaque délégation a déposé la terre d’un lieu de souffrance et de misère mais aussi d’espoir et de courage. Des personnes ont continué pendant plusieurs années à venir déposer de la terre venant de quartiers de misère, de camps de réfugiés, de lieux abandonnés…

Des découvertes de cette première matinée,
nos mémoires ont conservé ces images et ces symboles
d’union des humains.

En compagnie de Laurence, alliée du Mouvement, nous sommes partis en début d’après-midi sur les traces du peintre Vincent Van Gogh qui a résidé à Auvers-sur-Oise à la fin de sa vie et qui est enterré au côté de son frère Théo dans le cimetière communal. J’aime cette démarche d’ATD pour l’accès et la participation de tous à la culture et à l’art, qui est un droit fondamental. De retour au Centre, nous avons participé à différents ateliers de création et d’échanges :

  • L’atelier de Ros, volontaire d’ATD, et les « personnages de courage » fabriqués en papier mâché qui représentent des humains debout et qui racontent des aspects de la vie quotidienne de personnes vivant la pauvreté
  • La participation à la maquette du camp de Noisy-le-Grand

Nous avons également visionné un film présenté par Anne-Sylvie, volontaire suisse, sur un projet d’ATD aux Philippines où elle a résidé 7 ans. Elle a accompagné des familles qui vivent sous un pont à Manille dans le cadre de leur relogement futur.

La journée s’est terminée en soirée par la rencontre avec Jean-Michel Defromont et la présentation de son livre de témoignages « Ravine l’Espérance. Cette semaine-là à Port-au-Prince » (dont une version audio est désormais disponible). L’envie nous a été donné de lire ce livre et de le faire partager.

Dimanche, François et Laurence ont été nos guides pour la visite du Centre International de recherche et d’archives Joseph Wresinski à Baillet. Sur le panneau explicatif à l’entrée figure ce message magnifique et percutant du père Joseph qui avec quelques mots dit tout sur l’indispensable raison d’être de ce lieu: « Si nous n’avions pas été là, au jour le jour, une des pages les plus douloureuses de l’histoire des pauvres aurait été arrachée au livre de l’histoire des hommes ». Des milliers de photos, de tableaux, d’objets, de textes, d’enregistrement et de vidéo sont archivés pour conserver la mémoire des personnes qui vivent la pauvreté sur notre planète.

Lundi, pour notre dernière journée avec ATD Quart Monde, Sébastien, jeune volontaire belge, nous accompagné pour la visite de deux projets à Noisy-le-Grand : L’entreprise expérimentale TAE (Travailler et Apprendre Ensemble) et le Centre de promotion familiale.

Une équipe de TAE, nous a reçu dans leurs locaux pour nous présenter leur projet. TAE est une entreprise participative qui accueille en CDI (contrat à durée indéterminée) une grande diversité de salariés, dont des personnes exclues du monde de l’entreprise, avec pour objectif de co-construire une entreprise qui permette à tous de travailler dignement et dans la durée. Nous avons pu échanger avec Chantal employée de TAE (Travailler et Apprendre Ensemble) depuis plusieurs années et proche de la retraite, qui nous a dit avec satisfaction : « grâce au fruit de mon travail, j’ai pu obtenir un logement, les clés de mon appartement, c’était à nous enfin ! ». Elle dit encore : « TAE, c’est ma famille d’adoption, c’est à nous. C’est notre travail ! J’en suis fière, et le plus beau cadeau que je puisse offrir avant de partir en retraite, serait de transmettre la continuité de cette entreprise ». Son collègue Jean-François a pu obtenir un BEP d’installateur-dépanneur informatique par l’acquisition des compétences : « J’ai appris beaucoup au début car se sont les anciens qui se sont adaptés à moi en fonction de ce que je savais faire ou ne pas faire. Cela m’a motivé pour apprendre encore plus ! ».


Nous ne pouvions conclure notre passage en région parisienne sans passer à Paris, place du Trocadéro, et observer la dalle commémorative du 17 octobre 1987 à l’honneur des victimes de la misère. Un moment particulier et fort. Quel sacré bonhomme ce Joseph d’avoir réussi à faire poser cette dalle avec ce texte qui m’a paru encore plus subversif à cet endroit de Paris. J’aurais aimé le rencontrer cet homme. 


Cette découverte en quelques jours des lieux et projets d’ATD Quart Monde international en région parisienne, a marqué nos mémoires. Elle participe à mon changement personnel, car c’est dans la tête que la révolution doit se faire en premier. Avec ATD Quart Monde, j’ai la perception d’une forme de « vérité » : un Mouvement de libération de tous les hommes. 

Stéphane Privet

Prochaines dates de découverte pour les membres d’ATD Quart Monde :

week-end du 21-22 mars 2020 – Complet
week-end du 13-14 juin 2020 – Complet
week-end en novembre 2020 (à définir)

Information et inscription: contactez-nous